Anatomie du nerf Arnold :

C'est un nerf bilatéral, mixte avec une prédominance des fibres sensitives, issu du nerf cervical spinal C2.

C'est le nerf le plus volumineux des branches postérieures des nerfs cervicaux (2,5 à 3 mm de diamètre), répondant médialement au troisième nerf occipital.

Trajet :

Il traverse le foramen C1-C2 entre l'atlas et l'axis via son ganglion, le plus volumineux des ganglions cervicaux. Puis, après s'être séparé très rapidement de la branche antérieure de C2, juste après ou parfois juste avant la traversée du ligament atloïdo-axoïdien postérieur, il se dirige vers la superficie de la tête où il prend un aspect aplati.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Sur ce schéma on peut observer un exemple de distribution de la racine postérieure d'un nerf cervical (non spécifiquement C2).

Il arpente un sinueux chemin en courbe à convacité antéro-externe à travers les muscles de la nuque via trois portions et deux coudes :

Rappel : Le triangle de Tillaux (triangle de ligature de l'artère vertébrale) est compris entre le bord latéral du muscle grand droit postérieur de la tête, le bord supérieur du muscle oblique inférieur de la tête et le bord médian du muscle petit oblique de la tête.

A noter qu'il existe quelques variations dans son trajet.

Il chemine ainsi dans le panicule adipeux, en surface d'une peau épaisse, dense, adhérente, appelée aponévrose épicrânienne ou galéa, qui recouvre le muscle digastrique occipitofrontal.

Le nerf Arnold est suivi dans son trajet par l'artère occipitale, branche de l'artère carotide externe, mais sans la veine occipitale.

Ses rôles :

Au niveau moteur, il est responsable de l'innervation de trois, voire quatre muscles de la nuque (différences selon littérature) : le SSC, le splénius capitis, le longissimus capitis (petit complexus) et le trapèze permettant ainsi certains mouvements du cou et de la tête.

Au niveau sensitif, il innerve les téguments et le cuir chevelu de la face postérieure de la tête.

Il comporte deux rameaux anastomotiques : un ascendant avec C1 et un descendant avec la branche postérieure du 3ème nerf occipital. Celui-ci monte en dedans du muscle SSC et le perfore tout comme le trapèze, pour venir se ramifier à la base du cuir chevelu.

Ces anastomoses C1-C2 et C2-C3 forment le plexus cervical postérieur de Cruveihier.

D'autres anastomoses sont décrites : avec le petit nerf occipital, branche de la 2ème anse cervicale (branches antérieures de C2 et C3) du plexus cervical superficiel ou encore avec un rameau du nerf facial.